LA COOPERATION JAPONAISE A L'EGARD DE L'AFRIQUE EN CHIFFRES
Page deart
Page Principale
Ensemble vers l´┐Żavenir. Le Japon et l'Afrique Ministere des Affaires etrangeres du Japon
Situation de l'Afrique Cheminement de la TICAD de sa naissance jusqu'a aujourd'hui APD du Japon envers l'Afrique APD fructueuse
Nombre de beneficiaires dans le domaine de la sante publique comme ceux qui ont ete vaccines
[ Résultat du Programme d'action de Tokyo adopté à la TICAD II ]
Cas 3
Système de formation du personnel en exercice dont il est difficile de démontrer les résultats visibles. Le « système de formation » et le « système de gestion et d'exploitation de base de données » ont été surement appréciés sur le terrain. D’où la décision de continuer ce projet.
Le « Projet d'amélioration du système et du programme de stage de formation de la santé maternelle et infantile du Ghana » couvrant 3 régions parmi les 10 du Ghana a été réalisé de 1997 à 2002. Le gouvernement ghanéen a soumis au gouvernement japonais une requête d'un autre projet de suivi qui devrait se réaliser au cours de 2002 à 2003. L'objet principal de ce projet est l'amélioration et la gestion du système de formation professionnelle destinée aux infirmiers de services de santé publique, aide-soignants et sages-femmes. La formation leur sera donnée de façon systématique, c’est-à-dire, à la première année, à la troisième année et à la cinquième année de leurs activités professionnelles. Les données de participation, telles que le nom, la date et le lieu, sont stockées à cet effet. Ce système permettra une meilleure affectation des ressources humaines dans le domaine de la santé publique et médical. La planification des séminaires de formation des participants en exercice et le développement d'un logiciel pour l'accumulation et la gestion des données d'antécédents volumineuses ont été assurés grâce à la coopération japonaise, sa gestion et son exploitation devant être conduits par la Direction des ressources humaines, Ministère de la santé du Ghana.

Grâce à ce système, l'habileté, le niveau technique et le progrès de chaque infirmier ou de chaque sage-femme peuvent être repérés facilement et clairement. C'est un système qui peut immédiatement contribuer à l'amélioration des services médicaux d’urgence. Le Kenya, la Tanzanie, le Sénégal, la Namibie, la Gambie et d’autres pays s'intéressent à ce système. Le projet ayant été renouvelé, toutes les dix régions sont maintenant couvertes et le système de formation lui-même davantage amélioré. Les programmes de formation ont été revus et améliorés et le feed-back assurée par des rapports sur la formation que chaque participant est amené à rédiger. On distribue aujourd’hui un « Agenda autogéré sur la formation » à être rempli par chaque participant, ce qui permet une gestion active de la formation. Cet agenda jouit d'une bonne réputation, puisqu'il renforce la conscience et la volonté des participants. Le taux de submission de rapports sur la formation s’accroît à toutes les séances de formation. Les rapports ainsi présentés sont exploités pour améliorer les programmes de formation, par exemple, avec une révision de la répartition des théories et des pratiques.
  Il est vrai que le système de gestion et d'exploitation de la base de données, peu visibles, s’évalue difficilement en terme de chiffres. Mais la reconnaissance des résultats positifs, comme vient l’attester la requête de prolongation faite par le gouvernement ghanéen, prouve que ce système est apprécié au niveau des usagers et qu'il joue un rôle important dans l'aménagement du système de la santé publique et médical du Ghana.




•Page départ du coin "APD fructueuse" •Cas 1 •Cas 2 •Cas 3 •Cas 4 •Cas 5 •Cas 6
[ retour ]
Glossaire pour comprendre l'Afrique
Dans le présent site, "l'Afrique" indique tous les pays africains (53 pays), à savoir les pays de l'Afrique du Nord et les pays situés au sud du Sahara.
Publication : Premier et Deuxième Services d'Afrique, Direction général des Affaires du Moyen-Orient et d'Afrique Ministère des Affaires étrangères
2-11-1, Shibakoen, Minato-ku, Tokyo 105-8519 Téléphone : 03-3580-3311
Copyright:1995-2003 The Ministry of Foreign Affairs of Japan plan du site